JEUNES ET ADULTES

« Des milliers et des milliers d’individus, incarnant la diversité de la famille humaine tout entière, sont engagés dans l’étude systématique du Verbe créateur dans un cadre à la fois sérieux et édifiant. Alors qu’ils s’efforcent, par un processus d’action, de réflexion et de consultation, à mettre en pratique la compréhension qu’ils en ont ainsi acquis, ils voient leur capacité à servir la Cause atteindre de nouveaux sommets. »

Maison universelle de Justice

Les enseignements bahá’ís encouragent chacun de donner le meilleur de lui-même pour contribuer à l’amélioration de la famille humaine. L’amélioration de notre société nécessite un renouvellement spirituel, moral et intellectuel de la race humaine qui conduira à une transformation intégrale de la société. Le processus de transformation individuelle et collective passe par l’établissement d’un modèle de vie qui encourage le développement spirituel de l’individu et canalise les énergies collectives de ses membres vers le renouveau spirituel de la société.

Des espaces d’apprentissage participatif

C’est pour atteindre cet objectif que partout où se trouvent les bahá’ís en RDC, mais aussi à travers le monde, des espaces d’apprentissage sont ouverts à tous sans considération de l’origine sociale, des croyances ni de la religion en vue de favoriser la participation universelle à la construction d’une civilisation mondiale prospère. Ces espaces sont appelés des cercles d’étude ce sont des rencontres qui réunissent un groupe de personnes animées par le souci d’explorer les enseignements de Bahá’u’lláh pour enrichir leur vie spirituelle. Ils réfléchissent à la nature spirituelle de l’être humain, expérimentent le pouvoir de la prière et développent des compétences, des connaissances et des connaissances spirituelles qui peuvent contribuer à la transformation sociale.

Ces groupes d’individus au niveau local se réunissent régulièrement, étudient du matériel  inspirés des écrits bahá’ís, et s’efforcent essaient de traduire ce qu’ils ont appris en actes de service et de développement communautaire. Les cercles d’étude n’ont pas d’enseignant à proprement parler. Ce sont des espaces sociables,  collaboratifs et participatifs qui favorisent un esprit consultatif et coopératif d’apprentissage.

Un cercle d'étude à Lubumbashi
Cercle d'étude à Kinshasa

Au-delà de l’étude, l’unité de vision

Quelques 3 335 cercles d’étude sont établis à travers la RDC et près de 20 700 jeunes et adultes participent aux activités propice à l’autonomisation spirituelle des individus, qui viennent à se considérer comme des agents actifs de leur propre apprentissage.

L’objectif d’un cercle d’étude, renforcer notre compréhension de notre réalité spirituelle et découvrir notre rôles dans la promotion du progrès de la société, va au-delà du simple apprentissage. Les cercles d’étude aident à développer l’unité de vision, qui mène à l’action, qui conduit ensuite au service à l’humanité.

Mbujimayi : Un groupe de sensibilisation par la musique né d'un cercle d'étude

Les écrits bahá’ís disent que la véritable croissance et le développement spirituels et la vraie foi ne peuvent se produire que par cette action. ‘Abdu’l-Bahá dit : « Le mal persiste dans le monde précisément parce que les gens ne parlent que de leurs idéaux sans s’efforcer de les mettre en pratique. 
Si les actes remplaçaient les paroles, la détresse du monde serait bientôt transformée en bien-être. »